Penser la ville autrement

Ces périodes estivales sont pour tout un chacun, l’occasion de redécouvrir le plaisir de flâner, de prendre son temps, de bouger autrement…
Pourquoi pas à pied? ou à vélo?
Les modes de déplacement doux et non polluants, générant peu de nuisances apparaissent comme une solution idéale pour les trajets courts et sont tout indiqués en milieu urbain.
Malgré ses indéniables atouts, la pratique du vélo en ville rebute encore nombre d’usagers potentiels. Ceci s’explique principalement par un sentiment d’insécurité et de vulnérabilité lié au trafic automobile et par le risque de vol du vélo.
Votre municipalité a décidé « d’ouvrir une nouvelle voie dédiée aux vélos », qui s’insère dans le schéma cyclable existant. Dès l’automne 2016, s’ouvrira le chantier d’une piste cyclable rue Jean-Jacques Rousseau, en même temps que la réfection de cet axe. Il s’agit de faire cohabiter en toute sécurité, piétons, personnes à mobilité réduite, cyclistes et automobilistes.
En attendant une ville à la circulation apaisée et à l’espace partagé entre les différents usagers, préparons nos vélos !

 

Groupe composé de : Isabelle Bonnicel, Jean-Guy Friaud, Françoise Lacour, Catherine Robin Chauvot, Sylver Marconnet, Danielle Altman, Christophe Dambrine, Didier Saget, Aurélie Laroche, Véronique Vatan, Jean-Paul Fichot, Colette Ducourtioux, Isabelle Thomas, Michel Mottais et Camille Marcel.

Les raisons de la création de notre groupe

Notre groupe : Ecoute et Actions pour les Vauzelliens, a été créé à la suite d’un grand nombre de déceptions. Nous voulions reprendre notre liberté de parole. Madame le Maire ne respecte plus nos engagements vis-à-vis de la population. D’abord le «sans étiquette» en se présentant aux élections régionales sous l’étiquette « MODEM » et le programme que nous avions élaboré ensemble. La gestion financière de la ville fait partie de nos grandes inquiétudes. Les dépenses de fonctionnement de la ville ont explosées alors qu’il aurait fallu les contenir et les réduire. La marge d’investissement va diminuer fortement et le programme affiché par Madame le Maire ne sera pas tenable. Les décisions sont prises sans partage et souvent au dernier moment, il n’y a pas de vision claire. Deux postes importants pour l’animation de la ville ont été supprimés : adjointe enfance jeunesse, couvrant les écoles, le centre social, les animations jeunesse et sénior, le relais assistance maternelles, notamment et le poste de conseiller animant le réseau des référents de quartiers et l’écoute des Vauzelliens. Dans un premier temps, nous voulions rester force de propositions pour l’essor de la ville, mais le dialogue est impossible avec Madame le Maire. Nous sommes dès à présent à votre écoute afin de faire réagir ou infléchir l’équipe en place et l’amener à faire le travail pour lequel nous avons tous été élus. Le réseau de référents de quartiers, maillon indispensable à l’écoute de la population, doit être remis à contribution et ses propositions prises en compte et étudiées.

 

Groupe composé de : Jean-François Dubois, Patrick Coignet, Hervé Reverchon, Catherine Poirier, Philippe Morand, Patrick Guérin, Brigitte Dubois et Marie Keller

Quel sera l’avenir de Varennes-Vauzelles ?

Autoritarisme, accusations infondées, décisions prises à l’emporte-pièce sans concertation, scission de la majorité municipale, tel est le bilan de la municipalité depuis un an.
L’éviction et le nom remplacement de l’adjointe chargée de l’enfance est révélateur de ce climat de suspicion et de fuite en avant du Maire et de sa majorité resserrée. Sur ce point, il est dramatique et incompréhensible pour nous que notre ville, la troisième du département qui compte plusieurs écoles et près de 800 enfants scolarisés ne soit pas dotée d’un adjoint spécifique chargé de l’école et de l’enfance.
Ce manque de vision d’avenir se retrouve malheureusement dans l’absence de projet structurant pour notre ville et ses habitants. A ce titre, il est préoccupant de constater que rien n’est fait alors que la ZAC du Crot-Cizeau voit disparaître ses commerces. Faut-il rappeler que les dernières ouvertures d’enseignes comme le futur magasin de bricolage aux Commailles et les commerces sur le boulevard Camille Dagonneau sont le résultat des actions de l’ancienne municipalité ?
A l’échelle de l’agglomération, nous rencontrons les mêmes manques de perspectives quand il s’agit de travailler au développement de toutes les communes de Nevers Agglomération.
Malgré ces résistances et ces comportements que nous condamnons, nous continuerons à porter des exigences pour le développement de notre ville et pour le bien être des Vauzelliens et des Vauzelliennes.
Bonne rentrée à tous.

 

Groupe composé de : Olivier Sicot, Geneviève Graillot, Stéphane Benedit, Eliane Desabre et Lionel Lécher